Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 19 novembre 2015

"Point Final" de William Lafleur


Point Final
Auteur : William Lafleur
Ebook : 79 pages
Editeur : Ebook Kindle (3 septembre 2015)
Genre : Contemporain



SYNOPSIS :
L'homme mort est le journal de bord d'un père de famille ayant mis en scène son propre décès pour observer les réactions de sa famille. Reclus derrière son ordinateur, il les regarde vivre au travers de ses écrans, grâce aux caméras et micros dont il a truffé son domicile avant de disparaître.

EXTRAIT DU LIVRE :
"Je suis seul, bien vivant, trop vivant, devant mon ordinateur, à écrire ce message. Chaque lettre tapée est une larme qui coule sur la joue de ma femme. Rien n’est vrai. C’était une mise en scène, préparée depuis des années, parce que l’idée de ma mort était la seule fenêtre qui me permettait de respirer. Cette idée que, du jour au lendemain, je pouvais tout quitter, tout défaire et me refaire. Je suffoquais, le quotidien m’enfermait autant qu’il me déformait. Alors, peu à peu, j’ai élaboré cette fuite : ma mort.
Désormais, je vivrai à travers ces pages et en dehors du monde, en âme contemplant ses proches continuer à fuir le temps. Je n’ai plus d’existence aux yeux de quiconque sinon auprès de vous, que le hasard ou l’ennui ont mené à feuilleter ma solitude. N’ayant pu vivre ma vie, c’est son absence que je me propose de partager. Ce n’était pas si dur de passer de l’autre côté, vous savez."


MON AVIS :
Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question de savoir quels sentiments réels vos proches nourrissent à votre égard ? On a beau être rassuré par leurs mots et leurs gestes du quotidien, est-ce qu’une fois que l’on quitte ce monde des masques tombent et des vérités apparaissent ? Ces questions peuvent être considérées comme un peu malsaines et soulèvent une autre interrogation : A-t-on le droit de douter de l’affection de sa propre famille ?  Et surtout  peut-on les épier jusque dans leur vie la plus intime sans leur consentement ? Le postulat de départ m’a énormément plu mais m’a aussi un peu gêné. En lisant les premières lignes j’étais partagée entre la curiosité et le fait d'être dérangée par l’idée d’un voyeurisme malsain. L’auteur écrit d’une telle manière qu’il nous rend complice et donc aussi un peu coupable de son intrusion post-mortem dans la vie de sa famille. J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur qui, avec des mots simples, arrive à nous embarquer dans son introspection. Ce roman est fait de plein de constats et réflexions philosophiques. L’auteur fait preuve d’analyses psychologiques simples mais qui ont toute leur place dans le récit. J’ai apprécié qu’il ait pris le parti d’écrire son histoire sous forme de blog. Cela rend les choses tellement réelles ! Les mots défilent sous nos yeux et on se laisse emporter dans l’univers du narrateur jusqu’au rebondissement final auquel je ne m’attendais absolument pas mais que j’ai trouvé tellement beau et qui m'a boulversé.



CONCLUSION :
Ce roman d’à peine quelques pages nous fait énormément réfléchir. L’auteur a une plume agréable qui donne un côté très immersif au récit. On se retrouve rapidement embarqué malgré nous dans les états d’âme du narrateur. J’ai aimé la façon dont l’histoire évolue et j’ai trouvé la fin absolument surprenante et surtout très émouvante. Un roman qui traite de la question du deuil et du sens de la vie d’une façon inattendue. Passons-nous à côté de notre vie et savons-nous réellement l’apprécier ?


MA NOTE :
5/5 : Un vrai coup de coeur. Un récit court mais tellement intéressant qu’il serait dommage de passer à côté.







2 commentaires:

  1. Bonjour Aurélie,
    Je ne connaissais pas du tout ce livre et je dois dire que grâce à ta chronique, ce livre vient de rejoindre ma Wish List. J'espère me le procurer très vite et voir s'il m'a autant emballé. Je te souhaite de bonnes lectures et à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de l'acheter un peu au hasard, le résumé m'a attirer. Après avoir lu ton avis, j'ai vraiment hâte de le lire

    RépondreSupprimer