Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

mercredi 30 décembre 2015

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café
Auteur : Agnès Martin-Lugand
Poche : 186 pages
Éditeur : Pocket (5 juin 2014)
Genre : Contemporain
  

SYNOPSIS :
« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.


MON AVIS :
J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman et j'avais hâte de le découvrir. Malheureusement j'ai été terriblement déçu de ma lecture.
Cela fait un an que Diane a perdu son mari et sa fille. Elle n'arrive pas à se reconstruire et passe sa vie prostrée dans son appartement. Pour commencer j'ai détesté ce personnage principal. Je veux bien accepter qu'un deuil pareil soit difficile à vivre mais Diane passe quand même plus de la moitié du roman à se complaire dans sa douleur. Son manque de combativité est telle qu'elle décide un jour de fouir sa vie actuelle et son seul ami Felix pour aller s'enterrer au fin fond de l’Irlande.
Arrivée à ce point de l'histoire je me suis réjouie en me disant qu'il allait se passer enfin quelque chose... Mais non, rien de bien surprenant. Tout reste très prévisible. Elle emménage dans un cottage où elle fait la rencontre de son voisin. Cette homme est aigri et très désagréable. Mais très vite il va montrer un côté beaucoup plus agréable de sa personnalité. Et Diane qui au départ était apeurée par ce voisin bourru va tomber sous son charme. Bref je me suis ennuyée en voyant que j'avais deviné le dénouement du livre en ne lisant que les premiers chapitres.
De plus les personnages sont caricaturaux au possible. Diane est la femme triste qui a un meilleur ami gay qui est très gai et exubérant, qui mène une vie de débauche très porté sur le sexe. Le voisin qu'elle rencontre est un homme bourru au premier abord mais qui cache une grande sensibilité artistique et un grand cœur. Quant aux clichés sur l’Irlande je n'en parle même pas puisque les gens passent leur temps à boire des pintes de bières dans des bars pour échapper à la météo capricieuse. J'exagère un peu mais à peine.


CONCLUSION :
J'ai détesté ce roman. L'histoire tourne en rond et est très prévisible. Les personnages sont caricaturaux et je n'ai pas réussi à m'attacher à Diane qui m'a plus exaspéré qu'autre chose. Le seul point positif c'est que le roman est assez rapide à lire. Cela a abrégé mon agonie.


MA NOTE :
1/5 : Je vous laisse vous faire votre avis sur ce roman auquel je n'ai pas du tout réussi à accrocher.

1 commentaire:

  1. Ah ah j'adore ton article ! Car non seulement tu es honnête et franche, mais en plus ta façon de le raconter me dit "ne le lis pas". bien que je sois intéressée par l'Irlande, il y a mieux comme roman ;) Et j'ai moi aussi adoré Céline Barré, "la boulangère blablabla".
    Bref j'économise une soirée et un livre grâce à toi ! a +

    RépondreSupprimer