Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 11 février 2016

"La fille de l'hiver" de Eowyn Ivey

La fille de l’hiver
Auteur : Eowyn Ivey
Poche : 448 pages
Éditeur : 10/18 (5 décembre 2013)
Genre : Contemporain, conte




SYNOPSIS :
Alaska, 1920. Pour Mabel et Jack, venir s’installer dans ces contrées sauvages représentait à la fois un nouveau départ et leur dernière chance. Depuis la mort de leur bébé des années auparavant, leur douleur les avait isolés des autres et avait entamé petit à petit leur amour. Mais créer un foyer au milieu de cette immensité n’est pas simple, et tandis que Jack s’échine toute la journée aux champs, Mabel dépérit de solitude et de chagrin. Et puis, dans un moment d’insouciance, aux premiers jours de l’hiver, le couple sculpte une petite fille de neige. Le lendemain, ils la retrouvent fondue, les moufles et l’écharpe que Mabel lui avait enfilées, et de petites empreintes de pas partent en direction de la forêt. A compter de ce jour, Mabel et Jack surprennent de temps en temps une petite fille près de leur cabane. Qui est-elle ? Que fait-elle dans la forêt avec son renard roux aussi farouche qu’elle ? Hallucination ? Miracle ? Et si cette fillette était la clé d’un miracle qu’ils n’attendaient plus ?


MON AVIS :
Ce roman est inspiré d’un conte traditionnelle russe. La magie du conte rejoint la réalité du quotidien de Mabel et Jack. Ce couple a tout quitté pour se retrouver et vivre en harmonie. Mais les contrées hostiles de l’Alaska les mettent à rude épreuve. Chacun est d'humeur morose à l'approche de l’hiver et se demande comment ils feront pour continuer à survivre. Mais alors qu’ils désespèrent et qu’ils n’ont plus de raison de vivre ils trouvent de l'espoir dans l’apparition d'une petite fille. Elle est insaisissable et ne se laisse pas approcher. Elle apparaît et disparaît à sa guise. Elle a quelque chose en elle de sauvage et de féerique. Est-elle réelle ? En tous cas le vieux couple veut y croire, elle est leur seul rayon de soleil dans la pénombre de l’hiver.

Eowyn Ivey a une très belle plume, pleine de poésie. Il nous décrit tellement bien l’Alaska qu’on a l’impression d’y être. J’ai été transporté par cette écriture toute en finesse qui sait aussi bien retranscrire les émotions des personnages, que la beauté des paysages.

Parfois la narration traîne un peu en longueur, mais cela ne pas dérangé plus que ça. L’histoire qui nous est conté a quelque chose de transcendant et m’a totalement emporté.


CONCLUSION :
Un magnifique conte qui nous fait voyager au fin fond des terres de l’Alaska. Les deux personnages principaux sont attendrissants et j’ai vécu avec eux un véritable ascenseur émotionnel. L’écriture de l’auteur est poétique et toute en subtilité. Ce roman est juste MAGNIFIQUE. Laissez-vous transporter par cette histoire émouvante et féerique.


MA NOTE :
4/5 : Un superbe conte qui nous fait voyagé dans les contrées froides et lointaines de l’Alaska. Lâchez prise et laissez-vous emporter par la magnifique plume de Eowyn Ivey.




1 commentaire: