Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 25 février 2016

"Lettre d'une inconnue" de Stefan Zweig

Lettre d’une inconnue
Auteur : Stefan Zweig
Poche : 160 pages
Editeur : Livre de Poche Jeunesse (25 mars 2015)
Genre : Classique, Nouvelle


SYNOPSIS :
Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l'ombre, n'attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une blessure vive, la perte d'un enfant, symbole de cet amour que le temps n'a su effacer ni entamer. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie. La voix d'une femme qui se meurt doucement, sans s'apitoyer sur elle-même, tout entière tournée vers celui qu'elle admire plus que tout. Avec Lettre d'une inconnue Stefan Zweig pousse plus loin encore l'analyse du sentiment amoureux et de ses ravages, en nous offrant un cri déchirant d'une profonde humanité. Ici nulle confusion des sentiments : la passion est absolue, sans concession, si pure qu'elle touche au sublime.


MON AVIS :
Ce livre m’a ému aux larmes. C’est une bouleversante déclaration d’amour d’une femme qui a toute sa vie chéri un homme qui n’a pas su l’aimer en retour. Ces deux âmes se sont croisées, ces deux corps se sont furtivement rencontrés, mais ne ce sont jamais possédés. De quelques jours d’amour est né un enfant qui ne connaitra jamais son père.
Ce qui rend intense ce récit c’est que l’on a qu’un seul point de vue : celui de la femme inconnue. Cette femme qui crie, sans être interrompu, la force de son amour avant de mourir. Elle n’a plus rien à perdre et c’est pour ça qu’elle peut se livrer corps et âme.
Stefan Zweig a une plume magnifique, très accessible, qui m’a parlé et qui a su me toucher. Malgré que cette nouvelle date de 1922, je l’ai trouvé terriblement actuelle. Alors oui, de nos jours il y a internet, les réseaux sociaux, les téléphones mobiles. Tout le monde peut joindre tout le monde… Mais ce n’est pas là le récit d’une femme qui a perdu de vue son amant, mais plutôt celui d’une femme qui a préférer manquer l’amour de sa vie plutôt que de l’emprisonner. Elle aurait voulu le serré chaque jour dans ses bras, mais la vie en a voulu autrement.  


CONCLUSION :
Un classique incontournable à mes yeux. Un cri d’amour pur et passionné. Stefan Zweig a trouvé les mots justes pour exprimer la beauté de la passion amoureuse.


MA NOTE :
5/5 : Enorme coup de cœur qui m’a touché en plein cœur.





CITATION :
« Toute ma vie, depuis que je suis sortie de l’enfance, a-t-elle été autre chose qu’une attente, l’attente de ta volonté ? »

« Tous les hommes, tous, m’ont gatee ; tous se sont montrés bons envers moi ; toi, toi seul tu m’as oubliée, toi, toi seul, tu ne m’as jamais reconnue. »


MON AVIS EN VIDÉO :






1 commentaire:

  1. J'ai eu aussi un coup de coeur pour cette nouvelle. Ce n'était pas la première que je lisais de l'auteur donc je connaissais déjà sa plume magnifique, mais là j'ai été une nouvelle fois étonnée par les émotions que j'ai ressenti pendant cette lecture. Cette déclaration d'amour est superbe et l'auteur lui donne parfaitement vie.

    RépondreSupprimer