Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

samedi 30 avril 2016

"Confess" de Colleen Hoover


Confess
Auteur : Colleen Hoover
Broché : 360 pages
Editeur : Hugo Romance (7 avril 2016)
Genre : Romance


SYNOPSIS :
Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité...


MON AVIS :
J’ai découvert Colleen Hoover il y a quelques mois avec "Maybe Someday" qui a été un vrai coup de coeur. Et avec "Confess" l’auteure a à nouveau réussi à m’emporter totalement dans son univers et j’ai adoré ce moment de lecture tout en émotion.
Cette histoire c’est celle d'Auburn et Owen, qui ont tous les deux un vécu compliqué et qui tente de se reconstruire dans un présent chaotique. Ils se battent pour remettre de l’ordre dans leurs vies respectives et retrouver un équilibre émotionnel. Ils sont destinés à se rencontrer mais beaucoup d’obstacles vont se dresser devant eux et vont les empêcher de s’aimer pleinement.
Auburn est une jeune femme forte et fragile à la fois. Elle a un passé difficile puisqu’à son adolescence elle a perdu son première amour d’une façon tragique. Elle a dû se reconstruire avec cette impression que le seul être qu’on a jamais aimé peut nous être enlevé à n’importe quel moment. Elle a peur d’aimer à nouveau, peur de l’abandon, mais cette fragilité a renforcé son caractère et elle se bat au quotidien pour redonner un sens à sa vie.
Owen quant à lui est un artiste pas comme les autres. Il est loin du cliché du peintre bohème. Ce n’est pas un rêveur et il a vraiment les pieds sur terre. Sa seule inspiration vient des confessions qu’il recueille de manière anonyme auprès des gens. Il peint le « Vrai », les faits inavouables écrits par des inconnus qui soulagent leurs consciences à travers leurs confidences. Owen peint toutes ses émotions pures, de la plus triste à la plus joyeuse et de la plus grave à la plus insouciante. Mais cet homme en apparence sûr de lui et très mature, cache tout comme Auburn, un passé difficile qui a des répercussions sur sa vie présente.
Ce qui fait toute la beauté de cette romance c’est qu’Auburn et Owen gardent tous deux en eux des secrets bien gardés. Et le mystère qui entoure ces deux personnages est préservé pendant très longtemps dans le récit. La narration alterne entre Auburn et Owen et on apprend à les connaître au fur et à mesure, chacun à leur tour. Ils sont tous les deux très touchants mais les secrets qu’ils se cachent mutuellement entravent leurs vies et pourraient bien les détruire.
Colleen Hoover a une plume envoutante et aborde un éventail d’émotion très important. Elle nous parle de la douleur de la perte, du deuil, du chagrin, de la colère, de la jalousie, de la manipulation mais aussi d’espoir et d’amour et tout ça avec une grande simplicité. La profondeur des sentiments qu’elle nous transmet par rapport à l’histoire de ses personnages est très poignante. Auburn et Owen ne sont pas des personnages lissent. Ils ont un fort caractère et pour comprendre leurs comportements présents il faut connaître leur passé et les non-dits qui vont avec et qui ne nous sont révélés qu’au compte goutte. Jamais je n’avais ressenti un tel suspense dans une romance. Pas le temps de s’ennuyer, on a tout le temps mille et une questions qui nous viennent en tête. L’intrigue est prenante et on s’attache très rapidement à Auburn et Owen.
A noter que Colleen Hoover se démarque toujours avec une pointe d’originalité dans ses romans. Et cette fois-ci elle a choisi d’utiliser de réelles confessions qu’elle a recueillies auprès de ses lecteurs. Ainsi le personnage d’Owen peint ces confessions et elles sont illustrés à travers les pages du livres par Danny O’Connor. Ce mélange entre réalité et fiction est très réussi et donne un supplément d’âme à cette magnifique histoire.


CONCLUSION :
La plume de Colleen Hoover est toujours aussi agréable et profonde. Les personnages sont vrais et attachants et l’intrigue en elle-même est unique et extrêmement touchante. Le contenu de ce roman c’est de l’émotion à l’état brut. Pas de place pour le déjà vu ou pour les mièvreries. Une histoire d’amour authentique qui vous fera passer par un tas d’émotions : du rire au larme, de la joie à la colère et du chagrin à l’espoir.



MA NOTE : 5/5 



« Selon ma mère, il y a les gens qu’on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu’on rencontre et qu’on connaissait déjà. Pour moi, Owen fait partie de la deuxième catégorie. Nos personnalités semblent se compléter, comme si on se connaissait depuis toujours. Jusqu’ici, je ne me rendais pas compte à quel point j’avais besoin de quelqu’un comme lui dans ma vie. »





1 commentaire: