Mes dernières chroniques

⥥⥥⥥⥥ Mes dernières chroniques ⥥⥥⥥⥥

jeudi 19 mai 2016

"Les derniers jours de Rabbit Hayes" de Anna McPartlin


Les derniers jours de Rabbit Hayes
Auteur : Anna McPartlin
Broché : 454 pages
Editeur : Le Cherche Midi (18 février 2016)
Genre : Contemporain, Drame

SYNOPSIS :

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre...


MON AVIS :
Par son titre et sa quatrième de couverture ce roman ne fait pas mystère de son dénouement. On sait en effet que l’on va être confronté à la mort de Rabbit Hayes  et qu'on va suivre cette femme  dans son cheminement vers celle-ci. Et malgré que la notion de mort ne m'effraie pas j'ai tout de même tardé à ouvrir ce livre qui est dans ma pile à lire depuis quelques semaines déjà. La raison première de mon appréhension par rapport au contenu de ce roman c'est que j'avais peur que ce soit une histoire qui me sape le moral. Car j'ai beau ne pas craindre la mort en elle-même, pour ce qui est de la maladie, de la souffrance et des soins palliatifs c’est loin d'être la même chose. J'appréhende énormément la question de la fin de vie que ce soit pour mes proches ou pour moi même et j'avais peur d´y être confronter de manière brutale en me plongeant dans cette lecture. Mais j'ai eu tort d'avoir cette crainte car même si on est en plein dans le sujet, l'auteure traite le sujet progressivement et nous plonge au cœur du vécu et dès sentiments de toute une famille. Eux aussi ont peur, pour eux aussi c'est difficile de vivre à côté d'une personne mourante mais ils avancent peu à peu sur le chemin de l'acceptation et tous sont tellement attachant qu’on les suit volontiers et sans crainte dans leur démarche. Ils nous prennent la main et nous emporte avec eux dans le tourbillon de leur émotion. Et c'est loin d'être triste tout le temps et j’ai d'ailleurs été la première surprise de rire autant pendant ma lecture. Car si vous pensez pleurer tout au long de l’histoire c'est sans compter sur la force de caractère de Rabbit Hayes et de ses proches. Chez les Hayes on aime la vie et surtout on ne se laisse pas faire. Et ce n'est pas la mort qui rôde qui va leur enlever leur entêtement et leur manière sarcastique de communiquer.
Le personnage de Rabbit est juste exceptionnel. Elle a beau être consciente de ce qui l'attend, c'est une femme pleine de vie et qui ne compte pas renoncer. Elle compte se battre jusqu'au bout pour ceux qu'elle aime et malgré son état garde un humour et une force d’autodérision à toute épreuve. Elle veut que sa fin soit à l’image de la femme qu'elle a toujours été, positive et pleine d'entrain. Et l'auteure arrive parfaitement à nous transmettre l'émouvante bataille de Rabbit. Et même lors des scènes les plus difficile où la souffrance physique prend le dessus le récit est certes poignants mais pas angoissant car on apprend à connaître l'univers des maison de soins palliatif qui avant d'être lieu de mort sont avant tout des lieux où l'on célèbre la vie.
Ce livre ne raconte pas seulement la mort de Rabbit, c'est aussi et surtout l’histoire de sa vie et de celle de ses proches. Tout au long du récit on assiste à des flashbacks qui nous en apprennent plus sur passé de Rabbit et de toute la famille. On assiste aux moments heureux et malheureux et tous ces souvenirs sont extrêmement touchants. De plus la narrations alterne entre tous les membres de la famille et tous ces points de vue rendent d'autant plus intéressants cette histoire car chacun à sa façon personnelle d'aborder la situation à laquelle ils sont confrontés, chacun a sa propre vision du passé, du présent et du futur. Un futur qui semble être terrifiant car Rabbit ne sera plus là.


CONCLUSION :
Un roman émouvant qui aborde la question de la fin de vie avec beaucoup de justesse. Rabbit et toutes sa famille sont des personnages extrêmement attachant et c'est grâce à leurs forces de caractères et à leurs façons de voir les choses que cette histoire est belle malgré sa fin tragique. Ce livre c'est avant tout une ode à la vie et à l'amour. Il nous montre que quand on se trouve nez à nez face à la maladie, à la souffrance et à la mort il n'y a pas de mode d'emploi. Chacun fait de son mieux et mène son propre cheminement pour accepter l’inéluctable. Lors de ma lecture j’ai versé des larmes, mais j'ai aussi beaucoup souri et surtout énormément réfléchi. En tous cas ça m'a fait du bien de lire du « Vrai ». Je sais que c'est un roman mais j'ai quasiment eu l'impression de lire un témoignage tellement les émotions retranscrites par l'auteure sont réelles. Je sors de ma lecture grandie et loin de m'avoir déprimé elle m'a énormément appris sur moi-même.


MA NOTE :
5/5 : Ce roman est juste extraordinaire et m’a profondément bouleversée.

CITATIONS :
« Rabbit resta couchée dans son lit, à tenter de se mettre en paix avec son décès imminent. Elle n’était pas en colère, ni même si frustrée que ça. Elle n’éprouvait ni peur ni appréhension. Elle n’était pas amère ni rancunière. Elle était simplement triste de devoir quitter les gens qu’elle aimait le plus au monde, surtout sa fille. Elle s’était longtemps battue, mais elle savait bien qu’elle ne pouvait pas continuer. C’était dur de devoir dire adieu à la vie, avec ses hauts et ses bas, et à tout ce qui la rendait belle. »
« Alors j’en aurai terminé, mais, avec l’aide de ma famille souvent chaotique, parfois exaspérante et toujours très aimante, je sais que ma fille grandira, rira, aimera et continuera à vivre. »


MON AVIS EN VIDEO :

3 commentaires:

  1. Beaucoup d'avis positifs pour ce roman, je vais peut-être me laisser tenter ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai vue que des avais postitif jamais aucun négatif une nouvelles fois ta chronique me donne envie de le lire. J'espère vraiment me laisser vite tenter.

    RépondreSupprimer